Presse

Le voyage du couple

1 comment

Comparons un couple à deux embarcations sur l’océan.

Tous les jours, combien de couples amoureux, emplis de bonheur et d’espoir, entreprennent la grande traversée dans l’espoir d’atteindre leur île, paradisiaque et tant espérée ?
Dans ce voyage, chaque embarcation prend le risque d’être chahutée par les intempéries de la vie. Seront- elles assez solides pour affronter les tempêtes? Possèderont-elles ce qui est utile à ce voyage ?
Seront-elles capables de s’entraider mutuellement en cas de péril ?
Seront-elles armées pour rejoindre cette île, devront-elles être secourues ou réparées pour reprendre le large ?
Car, souvent, elles ne prennent pas la mer pour la première fois. Et peuvent être fragilisées.

En effet, lors d’une rencontre amoureuse, l’un et l’autre ont un parcours de vie différent, des peurs et des traumatismes propres à chacun d’entre –eux.
L’ont-ils décelé mutuellement, ont-ils pu le comprendre, le transformer, le résoudre ou l’accepter ?

Pour cela, il y aura peut-être un travail thérapeutique à faire, chacun à son niveau. Mais pourquoi ne pas envisager de s’entraider ?
Il est vrai qu’il y a d’abord un cheminement solitaire à parcourir, pour ensuite pouvoir se retrouver, pour pouvoir se raconter à l’autre.
Se réparer soi-même, assisté de l’aide d’un professionnel, oui certainement. Mais également se réparer mutuellement par la bienveillance de son conjoint, voilà une piste enrichissante.

Comment faire ?
Lors d’une discussion, ou même d’une confrontation, identifiez vos peurs, vos peines.
Essayez de décoder les émotions qui vous animent à ce moment-là.
Partagez- les mutuellement avec  compassion, consolidez le lien qui vous uni.
Ce lien souvent fragile, qui prend sa source dans notre enfance.
Et n’oubliez pas : la peur peut paralyser, donner envie de fuir. La tristesse s’exprime souvent par la colère.

Votre conjoint peut-être votre ami, ne le considérez pas comme un ennemi.
N’oubliez- pas que l’on rejoint plus facilement la rive en ramant à deux que tout seul.

Bénédicte Mayné

 

Bénédicte MayneLe voyage du couple
read more

Interview pour Psychologie magazine

No comments

Et vous ? Avez-vous déjà pensé à un coach ?

À l’heure où la psychothérapie correspond à une étude plus approfondie d’une douleur généralement plus intense, le coaching tente d’apporter le coup de main nécessaire pour assurer le quotidien et de se projeter dans l’avenir. Le coaching n’a pas pour vocation de remplacer la psychothérapie, au contraire, ces deux démarches peuvent s’avérer complémentaires. Il permet à certaines personnes d’aborder leur mal-être ou leur questionnement à travers une démarche plus accessible et plus rapide. Pour d’autres, il est une étape, une ouverture d’esprit à la psychothérapie qui leur permettra d’évoluer de manière plus profonde.

Le coaching apporte un soutien lorsque vos épreuves de vie vous déstabilisent, il vous révèle vos ressources et vous donne des pistes de guidance, ce qui ouvre des portes vers des choix clairvoyants. Je dirais que le coaching se situe dans le « ici et maintenant », c’est un accompagnement personnalisé face aux difficultés, aux questionnements, aux decisions délicates, aux remises en questions présentes de votre vie.

Plusieurs types de démarches peuvent être adoptées en fonction de la situation de chacun :

Le coaching individuel vous permettra d’acquérir une vision claire et ajustée de vous-même et de votre environnement.
Le coaching de couple vous aidera à retrouver la communication dans votre couple en développant une relation faite de sécurité, d’intimité, de confiance et de soutien. Vous apprendrez à éviter les pièges de la routine et retrouverez la joie de former une équipe, à deux.
En tant que parents, le coaching parental vous apportera les clés pour développer une bonne relation avec votre enfant. Il vous aidera à connaître les limites de celle-ci et à acquérir une autorité naturelle, sans conflit et au moyen de techniques de communication efficaces.
Je pense sincèrement que l’objectivité de cette demarche peut vous aider à trouver vos propres solutions, c’est-à-dire des solutions qui viennent de vous, qui vous ressemblent et qui vous permettront de créer votre chemin.C’est pourquoi j’attache beaucoup d’importance à mener chaque séance avec empathie, authenticité et sans jugement sur votre personne et votre histoire, qu’elle soit individuelle, en couple ou familiale.
Bénédicte Mayne

Bénédicte MayneInterview pour Psychologie magazine
read more